RDC : la cheffe de la MONUSCO déplore les pertes en vies humaines à la suite des tirs de casques bleus à un poste frontalier dans le nord-est

Par : Yann |  Mots clés : RDC,MONUSCO
www.2391388.com | Mis à jour le 01-08-2022

La représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC), Bintou Keita, a déploré dimanche les pertes en vies humaines et des blessés causés par les tirs de casques bleus à un poste frontalier à Kasindi, dans le nord-est de la RDC.

Mme Keita, également cheffe de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO), a indiqué dans un communiqué que des militaires de la Brigade d'Intervention de la force MONUSCO avaient ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage, ajoutant que cet incident grave avait causé des pertes en vies humaines et des blessés graves.

Sans donner les nombres des morts et des blessés, la MONUSCO a souligné que face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade avaient été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l'enquête, qui a d'ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises.

"Les contacts ont été également établis avec le pays d'origine de ces militaires pour qu'une procédure judiciaire soit initiée urgemment avec la participation des victimes et des témoins, afin que des sanctions exemplaires soient prises dans les meilleurs délais", poursuit le communiqué.

Dans la matinée de dimanche, un convoi des militaires onusiens a été bloqué par des manifestants à la frontière à Kasindi qui était fermée. Quelques minutes après, des militaires de la MONUSCO ont forcé la barrière et ont tiré plusieurs coups de feu à l'air pour ouvrir le passage, devant une centaine de manifestants qui voulaient bloquer la route.

Depuis lundi, des manifestations ont été organisées dans plusieurs villes à travers le pays, durant lesquelles au moins 15 personnes ont trouvé la mort, dont un casque bleu et deux membres de la police de l'ONU lors d'une manifestation mardi dans la ville de Butembo, dans la province du Nord-Kivu, selon le gouvernement congolais.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua
Retournez en haut de la page

国产在视频线在精品视频2020