Envoyer [A A]

Margarita : ? Je me sens toujours en sécurité en Chine ?

www.2391388.com | Mis à jour le 01. 06. 2022 | Mots clés : mon enfance en Chine
Margarita (à gauche) et son amie ouzbèke en costume traditionnel lors d’un festival culturel international.

Margarita Vitalyevna Paramonova, qui a célébré ses 25 ans il y a quelques jours, parle couramment chinois et vit en Chine depuis 13 ans. ? Je peux dire que j’ai passé la moitié de ma vie ici ! ? s’exclame-t-elle. Margarita n’hésite pas à exprimer son amour pour son pays d’adoption lorsqu’elle retrace ses souvenirs d’adolescence.

Arrivée en Chine à l’age de 12 ans, elle a vécu quelque temps à Guangzhou avant de s’installer définitivement à Beijing. Au fil des ans, elle a visité Dalian, Shenzhen, Hong Kong, Harbin, Shanghai et de nombreuses autres villes. Elle souhaite aussi voyager à Taiwan, à Qingdao, au Tibet et dans le centre du pays. ? Chaque lieu est unique, avec une beauté particulière et des traditions intéressantes que je ne saurais résumer en quelques mots. Un proverbe chinois dit qu’on en apprend davantage en voyant une chose qu’en en entendant cent. Pour comprendre la Chine, il faut la voir de ses propres yeux ?, explique-t-elle. Durant son enfance, Margarita a pu découvrir la richesse et la diversité de la culture chinoise en ? parcourant des milliers de kilomètres ?.

Enfant déjà, elle était intriguée par la langue chinoise. ? J’aime le chinois, j’adore écrire des caractères. Pour apprendre, j’ai souvent regardé des séries télévisées et des dessins animés en chinois, c’est très utile pour se souvenir des mots et des phrases. En outre, j’écoute régulièrement des chansons chinoises et j’ai étudié la calligraphie ?, dit-elle. Elle trouve que le chinois est une langue raffinée, avec de belles rimes et expressions, le plus difficile selon elle étant la grammaire, mais cela n’entame pas son plaisir d’apprendre. 

Le ressenti le plus constant de sa vie en Chine au fil des ans est le sentiment de sécurité. Elle raconte que peu après son arrivée en Chine, alors qu’elle avait 13 ans, elle a d? aller seule de Guangzhou à Hong Kong. Son père avait demandé à un ami chinois à Guangzhou d’accompagner Margarita jusqu’au train et avait prévu qu’un autre ami à Hong Kong vienne la chercher à la gare. Malheureusement, le téléphone portable de Margarita est tombé en panne en chemin et elle a perdu le contact avec la personne qui devait l’accueillir. ? J’étais terrifiée, je ne parlais pas encore chinois donc je ne savais pas comment demander de l’aide autour de moi ?, se souvient-elle. 

L’ami de son père qui devait la récupérer à Hong Kong ne l’a pas vue descendre du train et est devenu très anxieux lorsqu’il s’est aper?u que tous les passagers avaient quitté la gare. Après avoir appelé son ami à Guangzhou, il a alerté le personnel de la gare et le commissariat pour qu'ils commencent à la chercher dans toute la gare. Au bout de deux heures, personne ne savait où elle était. Alors que tout le monde était au bord du désespoir, une amie qui avait plusieurs fois emmené Margarita faire du shopping à Guangzhou s’est souvenue que cette dernière aimait aller à McDonald’s et a suggéré d’aller voir si elle y était. C’est ainsi que les policiers de Hong Kong ont retrouvé Margarita, qui était allée dans un McDonald’s près de la gare.

Grace aux efforts conjoints de la police de Hong Kong et des amis chinois de son père à Guangzhou et Hong Kong, Margarita a été retrouvée et a déclaré à notre journaliste que cet incident lui avait montré qu’elle était en sécurité dans un pays étranger en tant que jeune fille. Elle a été profondément touchée par l’esprit chaleureux et serviable des Chinois.

En treize ans en Chine, Margarita a développé des racines dans le pays. Son professeur de chinois lui a donné le nom chinois 馬爾果, ou Margo. Elle a go?té à toutes sortes de plats chinois et rêve de savoir un jour faire son plat préféré, délicieux et authentique, le porc frit guobaorou. Sa célébration traditionnelle préférée est la fête de la mi-automne, où elle admire la lune, les osmanthes, les lanternes et déguste des gateaux de lune. Elle a déjà participé à de nombreux grands événements d’échanges internationaux, tels que le Festival international de la langue et de la culture en 2016 et la célébration du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine en 2019.

à propos de ses projets d’avenir, elle explique avec joie son intention d’étudier et de travailler en Chine, d’une part parce que la Chine est l’un des pays qui se développent le plus rapidement au monde et que les opportunités sont nombreuses, mais aussi parce que c’est l’un des pays les plus s?rs et les plus stables et qu’elle se sent très à l’aise dans le pays. ? Je conseille souvent à mes amis et à ma famille de venir vivre en Chine pendant un certain temps pour découvrir par eux-mêmes sa culture et ses traditions ?, dit-elle.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:www.2391388.com

国产在视频线在精品视频2020