Envoyer [A A]

Sophie veut présenter la Chine au monde

www.2391388.com | Mis à jour le 01. 06. 2022 | Mots clés : mon enfance en Chine
Sophie termine l’école maternelle, en 2016.

Arrivée à Beijing à l’age de quatre ans, Sophie Seijo Mesa est une jeune fille cubaine scolarisée en Chine depuis la maternelle. Huit ans plus tard, la ? petite poupée occidentale ? est en dernière année d’école élémentaire et est sur le point d’entamer un nouveau chapitre en tant que collégienne. 

Grandir dans la chaleur et la convivialité

Quand elle est arrivée en Chine, tout lui était inconnu, mais Sophie dit avoir ressenti plus que jamais la gentillesse et la main tendue des gens autour d’elle. 

Sa première difficulté a été l’apprentissage du chinois. ? Au début, je trouvais le chinois trop difficile, en particulier l’écriture des caractères, et les autres matières demandaient une bonne compréhension du chinois. Mes professeurs et mes camarades de classe ont fait tout leur possible pour me donner plus d’attention et m’aider. Ils m’ont donné de nombreuses occasions de "présider" des activités de groupe, ce qui m’a fait réaliser que je pouvais y arriver ?, se souvient-elle. Grace à des efforts sans relache, Sophie a surmonté la barrière de la langue. ? Maintenant, le chinois est une de mes meilleures matières, je converse sans problème avec mes camarades de classe et mes amis et je me sens de plus en plus à l’aise dans mes études. ?

Lorsqu’il évoque les progrès scolaires de sa fille, le père de Sophie ne peut cacher sa fierté : ? Il y a eu une brève période de difficulté, mais Sophie s’est vite adaptée. L’enseignement des fondamentaux dans les écoles publiques chinoises est très solide et le contenu est de plus en plus diversifié. En tant que parents, nous pensons que la meilleure option est de laisser Sophie poursuivre ses études dans un collège public de Beijing, nous sommes convaincus que son avenir lui présentera un nombre infini de possibilités. ?

Sous le charme de la cuisine et des paysages chinois

Sophie dit que ce qu’elle préfère dans la cuisine chinoise, ce sont les plats ? consistants ? comme la fondue et les grillades. Elle aime aussi les snacks et les plats simples. Sur le chemin de l’école, une crêpe jianbing fumante pour le petit-déjeuner la rend heureuse pour la journée : ? Chaque fois que j’en mange une, je me sens satisfaite et je vais en classe d’humeur radieuse. ?

Elle est emballée par l’initiative du ministère de l’éducation visant à enseigner aux élèves du primaire et du secondaire quelques taches ménagères et leur permettre d’acquérir quelques compétences culinaires. Les ?ufs brouillés à la tomate sont depuis toujours le plat simple qu’elle préfère. ? Des ingrédients de base peuvent être rendus si savoureux. J’ai envie de passer de dégustatrice à chef derrière les fourneaux, et j’espère pouvoir bient?t être "autonome en ?ufs brouillés à la tomate", ainsi qu’en raviolis et nouilles ?, dit Sophie en riant. 

Au cours de ses années en Chine, Sophie a suivi ses parents dans leurs voyages de Harbin, la ? ville de glace ? du nord, à Hong Kong, la ? perle orientale ? du sud ; ils ont parcouru ensemble presque toute la Chine. La ville qui lui a laissé la plus forte impression est Shanghai : elle a aimé regarder le fleuve Huangpu depuis le Bund et découvrir cette métropole magnifique et prospère, et réaliser son rêve d’aller à Disneyland. Elle trouve la ville ? à la fois chinoise et très internationale ?. Beijing reste toutefois irrempla?able dans le c?ur de la jeune Cubaine, car c’est là qu’elle a grandi, c’est en quelque sorte sa deuxième ville natale. Pendant son temps libre, Sophie aime visiter des musées, des sites culturels et des parcs avec ses parents, ses amis et ses camarades de classe. Elle apprécie également la nature et les montagnes en banlieue. Elle a été enchantée par le village aquatique de Gubei : ? C’est un endroit que j'aimerais visiter encore et encore. Le style architectural chinois se marie parfaitement avec le paysage naturel environnant, une scène nouvelle se révèle à chaque pas, je pense que tout visiteur aimerait ce lieu. ?

Impatiente de devenir une jeune ambassadrice de la culture chinoise

Sophie dit que depuis les mesures visant à alléger l’emploi du temps des écoliers, elle a moins de devoirs à faire à la sortie de l’école, plus de temps pour dormir et plus d’énergie pour profiter de la vie scolaire. Elle suit des cours artistiques qui lui permettent de développer son ? athlétisme créatif ? et les clubs d’anglais et d’activités manuelles auxquels elle participe après l’école proposent souvent des activités qui la passionnent.

Pendant son temps libre, Sophie aime enrichir ses horizons grace à la lecture. L’année dernière, elle a été invitée à participer au concours national de jeunes lecteurs Yuedu zhi Xing (Stars de la lecture), afin de partager le plaisir de la lecture avec ses pairs. Elle espère, comme son père le souhaite pour elle, devenir un jour une jeune ambassadrice dans le monde et présenter au monde davantage d’histoires chinoises.

à l’approche du 1er juin, Sophie a un souhait particulier pour la Journée internationale de l’enfance : ? Ce que je souhaite le plus, c’est que la pandémie se termine bient?t, que je puisse aller en vacances à Cuba avec mes parents pour revoir ma famille et partager toutes les choses merveilleuses que j’ai vécues en Chine ces dernières années. ?

1   2   3   4   5   6   >  


国产在视频线在精品视频2020
Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:www.2391388.com