Envoyer [A A]

Face à la résurgence du COVID-19, les Chinois se tournent vers le ? balayage des tombes ? en ligne

www.2391388.com | Mis à jour le 05. 04. 2022 | Mots clés : COVID-19,fête de Qingming
[Zhu Xingxin/China Daily]

Après avoir saisi le nom de son père défunt en ligne, Zhang Mengmeng s'est inclinée trois fois devant la plaque commémorative affichée à l'écran, puis a allumé une bougie virtuelle et a offert un bouquet à la mémoire de son être cher disparu.

La Journée du balayage des tombes, également connue sous le nom de la fête de Qingming, est une date importante du calendrier lunaire chinois. Selon la tradition, c'est un moment où les gens rendent hommage à leurs défunts et vénèrent leurs ancêtres, se rendent sur les tombes et br?lent de l'encens et du faux papier-monnaie.

Cette année, cette journée tombe le 5 avril et les Chinois sont comme de coutume aussi désireux d'honorer leurs chers disparus. Cependant, en partie à cause de la résurgence de l'épidémie de COVID-19, beaucoup organisent désormais cette cérémonie en ligne, plut?t que d'aller en personne sur les tombes.

Zhang Mengmeng, 28 ans, originaire de la ville de Jinan, capitale de la province du Shandong (est de la Chine), a choisi un lieu de deuil virtuel appelé Cloud Memorial. ? Cloud Memorial est un bon choix, et il est également propice à la prévention et au contr?le de l'épidémie ?, a-t-elle déclaré. Le site Internet que Zhang Mengmeng a visité a été lancé par le bureau municipal des affaires civiles de Jinan le 20 mars. Jusqu'à présent, il a re?u 138 000 visites, avec plus de 70 000 ? salles commémoratives ? établies en ligne.

Cependant, le ? balayage des tombes ? en ligne n'est pas vraiment une nouveauté. Ces dernières années, les autorités chinoises ont encouragé cette pratique, afin de contribuer à réduire la pollution de l'air et les incendies de forêt. Elle est considérée comme plus s?re et plus respectueuse de l'environnement que l'approche traditionnelle.

Certains ont toutefois fait valoir que faire cette cérémonie en ligne est moins respectueux et sincère, et pendant longtemps cette attitude a empêché cette nouvelle approche de se répandre. Cependant, avec de nombreuses villes chinoises qui luttent désormais contre l'épidémie, cette nouvelle fa?on de rendre hommage aux défunts a gagné en popularité et de plus en plus de personnes ont changé leur point de vue, comme Zhang Mengmeng.

? L'épidémie a changé mes idées. Bien que je ne puisse pas aller au cimetière pour rendre hommage et balayer la tombe en personne, grace au balayage en "nuages", je peux exprimer mes pensées et mes souvenirs en l'honneur de mon père ?, a-t-elle souligné, ajoutant qu'il existe de nos jours de nombreuses fa?ons de commémorer les ancêtres, mais que la plus importante est la sincérité avec laquelle c'est exprimé.

Soucieuses d'empêcher les rassemblements de masse et de réduire les risques d'infection croisée, les autorités à tous les niveaux du pays ont récemment publié des documents préconisant le balayage des tombes en ligne.

Ainsi de la ville de Lyuliang, dans la province du Shanxi (nord de la Chine), qui a récemment lancé une plate-forme de balayage en ligne, avec plus de 110 000 citoyens qui ont déposé leurs signatures pour exprimer leur volonté d'y participer. Dans le même temps, dans la municipalité de Tianjin (nord de la Chine), une plateforme d'applications sociales numériques a été mise en place, permettant aux gens d'accéder à une zone de balayage en ligne.

Wang Zhongwu, professeur de sociologie à l'Université du Shandong, estime pour sa part que, dans le contexte de la fête de Qingming qui se déroule dans des conditions épidémiques, la pratique du balayage en ligne est conforme à la tradition, et que les deux méthodes permettent l'une comme l'autre aux gens de rendre hommage à leurs proches décédés.

Outre les activités commémoratives privées, la pratique du balayage des tombes en ligne a également été appliquée à des événements publics à grande échelle, tels que les cérémonies officielles du souvenir. La pratique a déjà été largement acceptée lors de la fête de Qingming. Un exemple en est la plate-forme commémorative nationale en ligne pour les martyrs morts durant la guerre anti-japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale et les personnes tuées lors du massacre de Nanjing en 1937 : plus de 22 millions d'utilisateurs ont rendu hommage et écrit des prières de paix en ligne.

Mais le balayage des tombes en ligne n'est pas la seule option pour ceux qui cherchent à respecter les mesures de contr?le de l'épidémie De nouvelles approches ont été con?ues pour ceux qui sont moins à l'aise avec cette fa?on de le faire en ligne.

Peu de temps avant la fête de Qingming, un homme du nom de Zhang, originaire de la ville de Taiyuan, capitale de la province du Shanxi (nord de la Chine), a organisé un service commémoratif familial solennel et concis pour son père à défunt chez lui. Au milieu d'une musique apaisante, les parents réunis ont rappelé des détails usuels de la vie du défunt et ont exprimé leurs souvenirs avec des mots sincères. Selon M. Zhang, c'était la première fois que ce genre d'hommage a lieu, et tout le monde pense que c'était une bonne fa?on de le faire. Ils continueront la pratique à l'avenir.

? Il n'y a aucune contradiction entre le balayage des tombes de Qingming et la prévention et le contr?le de l'épidémie", a pour sa part souligné le professeur Wang. ? Il promeut même dans une large mesure un "nouveau style" vert, civilisé et s?r de balayage rituel, car en fait, tout ce qui a changé, c'est la forme du balayage rituel, et ce qui ne change pas, c'est la commémoration sincère du défunt ?.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:www.2391388.com

国产在视频线在精品视频2020